Comment on fonctionne


Chaque année, à la rentrée de septembre, la compagnie lyrique Opéra Côté Chœur sollicite Vox Opéra pour la production d’un de ses opéras, créé au dernier trimestre de l’année suivante.
Notre fonctionnement est donc lié au fait que nous travaillons une œuvre au cours d'une saison (de septembre à juin) et que nous la jouons au cours de la saison suivante.
Chaque spectacle s'étale sur près de deux saisons. Cela entraîne en permanence un recouvrement des deux spectacles, celui que l’on joue et celui qu'on travaille.

1 - Répétition tous les lundis


En septembre, nous commençons à déchiffrer un nouvel opéra, mais la priorité est donnée aux finitions de l’opéra que nous jouerons en fin de trimestre. Cela donne un rythme approximatif d’un lundi sur trois consacré au nouvel opéra.
En janvier, le rythme s’inverse. Chaque date de représentation entraîne une révision de l’opéra joué, mais l’essentiel des lundis est maintenant centré sur la future production.

2 - Week-ends mensuels

Dès la mi-septembre, nous entamons nos week-ends mensuels de répétition. Ils se déroulent le samedi PM et le dimanche de 10 h à 18h, à l'Institut Télécom, avec pique-nique sur place. Au cours de ces week-ends, une grosse part des répétitions est accordée à la mise en scène du spectacle qui va être joué dans les semaines suivantes. Les chanteurs qui viennent d'intégrer l'association y sont les bienvenus, et nous trouvons toujours à les employer.





Répétition de Mort à Venise





3- Stages et cours


répétition de Candide, de Bernstein, l'opéra que nous avons monté en 2011

Des cours de théâtres sont proposés par Bernard Jourdain, sans supplément financier, un mercredi sur deux, à la MAS, 10-12 rue des Terres au Curé, 75013, de 19 à 22h. Nous vous invitons instamment à y participer, car la qualité d’un chœur réside aussi dans sa façon de jouer.

De plus, certains opéras nous amènent à approfondir telle ou telle discipline sur la base du volontariat. Cela suppose des séances de travail supplémentaires, le soir ou le week-end. Par exemple, en 2013/2014, un stage de marionnette a été proposé par Serge d’Angleterre et Kham-Lhane Phu.

4 - Coupure estivale


Jusqu’à maintenant nous avons laissé passer l’été sans nous retrouver. Le chœur, en perpétuelle évolution, espère bien cette année ou l’année prochaine s’inscrire dans une programmation de festival.

5- Les quinze derniers jours avant la première


Nous touchons au but. Opéra Côté Chœur entre en résidence pour huit à quinze jours dans un théâtre de la région parisienne, pour la phase d’assemblage des différents postes.
Nous l’y rejoignons certains soirs et un dernier week-end, pour des répétitions en costumes, dans le décor et les éclairages. C’est le moment de se fondre avec l’orchestre.
Et enfin nous entamons une série de représentations qui peuvent s’étaler sur plusieurs mois, autour des week-ends. Actuellement, nous participons à une moyenne de 6 représentations annuelles.